École normale supérieure de Lyon École normale supérieure École normale supérieure de Paris-Saclay École normale supérieure de Rennes

Étudier l’informatique dans les Écoles normales supérieures

Cette page contient des informations sur les études en informatique dans les 4 Écoles normales supérieures (Lyon, Paris, Paris-Saclay, Rennes), et en particulier sur les voies de recrutement.

Pourquoi étudier l’informatique dans une ENS ?

Les ENS sont des écoles qui ont la particularité de former leurs étudiants à et par la recherche. Tout au long de leur formation, les normalien(ne)s sont au contact du monde de la recherche scientifique (discussions et tutorats avec des chercheurs et enseignants-chercheurs ; cours orientés vers les thématiques de recherche ; projets de recherche encadrés ; plusieurs stages de recherche en laboratoire pendant la scolarité, dont à l’international). L’enseignement se focalise sur la science informatique (contrairement aux écoles d’ingénieur, par exemple, qui se doivent de fournir un enseignement généraliste au métier d’ingénieur), dans toute sa diversité.

À l’issue de leur scolarité, les normalien(ne)s qui le souhaitent sont idéalement placé(e)s pour débuter un travail de recherche d’envergure en poursuivant leurs études par un doctorat en informatique, à l’issue duquel ils peuvent envisager une carrière dans la recherche (publique ou privée) et l’enseignement supérieur, ou bien de mettre à profit leur formation de pointe en informatique pour des postes de recherche et développement, d’ingénierie, d’administration, ou d’enseignement.

Par la petite taille de leurs promotions, les bonnes conditions de vie étudiante, le fort taux d’encadrement, la richesse des disciplines enseignées, les ENS fournissent un cadre privilégié aux normalien(ne)s pour découvrir la science informatique et devenir de véritables chercheurs, à la pointe de la connaissance.

Voies de recrutement

Il y a plusieurs voies de recrutement, décrites dans cette page, et résumées dans le tableau ci-dessous, qui conduisent à des statuts différents, mais qui n’impliquent aucune différence dans la scolarité elle-même (à part éventuellement l’année de début de la scolarité):

Mode de recrutement Lyon Paris Paris-Saclay Rennes Année d’admission Durée de scolarité Statut des normalien(ne)s Nb / an
Concours d’entrée CPGE L3 4 ans normalien(ne) élève ≈ 60
Second concours L3 ou M1 3 ou 4 ans normalien(ne) élève ≈ 7
Concours sur dossier L3 ou M1 3 ou 4 ans normalien(ne) étudiant(e) ≈ 48
Sélection internationale L3 3 ans normalien(ne) SI ≈ 1

En plus de ces voies d’admission, les ENS accueillent ponctuellement des étudiant(e)s d’autres origines (échanges Erasmus, cours partagés avec d’autres établissements, etc.).

Voir aussi la page de chaque ENS sur les modalités d’admission :

Concours d’entrée CPGE

Le concours CPGE, commun aux 4 ENS, et avec des écrits communs avec l’École polytechnique, est destiné aux étudiants en deuxième année de classe préparatoire MP ou MPI (à partir de 2023). Deux concours sont possibles pour intégrer un département informatique :

À l’ENS Rennes uniquement, seul le concours INFO conduit à une admission au département Informatique, et seule la filière MPI de ce concours est conservée à partir de 2023.

Les étudiant(e)s intégrant une ENS via le concours CPGE ont le statut de normalien(ne)s élèves, la scolarité dure 4 ans.

Ces concours comportent des épreuves d’informatique, de mathématiques, de physique (pour certains concours), de TIPE (en mathématiques, physique ou informatique), ainsi que de français et de langue vivante. Les épreuves d’informatique sont les suivantes :

Épreuve Durée INFO filière MP INFO filière MPI MP option Info
Écrit Info A 4 heures Rennes
Écrit Info B 2 heures Rennes (2022 uniquement) Lyon, Paris-Saclay, Rennes
Écrit Info C 4 heures
Écrit Info Fondamentale 4 heures
Oral Info MP 30 min préparation + 30 min oral
(2022 uniquement : 1 heure oral sans préparation pour Paris)
Oral Info MPI 30 min préparation + 30 min oral
TP Algo MP 10 min installation + 3h30 TP + 20 min oral
TP Algo MPI 10 min installation + 3h30 TP + 20 min oral
Écrit Info A
Cette épreuve porte sur le programme de tronc commun Informatique ainsi que sur le programme de l’Option Informatique de la filière MPSI/MP. Elle comporte obligatoirement des questions de programmation en OCaml. Le sujet évalue en particulier la capacité des candidats à concevoir un algorithme pour résoudre un problème, à l’implémenter en OCaml, à prouver sa correction de manière rigoureuse, à évaluer soigneusement sa complexité.
Écrit Info B
Cette épreuve porte sur le programme du tronc commun Informatique des filières MPSI/MP/PCSI/PC/PSI/PTSI/PT. Elle comporte obligatoirement des questions de programmation en Python. Le sujet évalue en particulier la capacité des candidats à concevoir un algorithme et à en proposer une implémentation en Python.
Écrit Info C
Cette épreuve porte sur le programme en Informatique de la filière MP2I/MPI. Elle comporte obligatoirement des questions de programmation dans chacun des deux langages au programme : OCaml et C. Le sujet inclut nécessairement des questions sur les parties du programme de la filière MP2I/MPI qui ne sont pas dans l’option informatique de la filière MPSI/MP. Le sujet évalue en particulier la capacité des candidats à concevoir un algorithme pour résoudre un problème, à l’implémenter en OCaml et en C, à prouver sa correction de manière rigoureuse, à évaluer soigneusement sa complexité.
Écrit Info Fondamentale
Anciennement appelée Info-Maths, cette épreuve porte sur le programme de l’Option Informatique de la filière MPSI/MP, qui est inclus dans le programme en Informatique de la filière MP2I/MPI. Elle peut comporter des questions de programmation en OCaml mais est centrée sur les aspects fondamentaux de l’informatique. Le sujet évalue en particulier les capacités d’abstraction et de raisonnement des candidats, leur capacité à manipuler de manière rigoureuse des concepts d’informatique théorique, à démontrer des résultats sur des objets informatiques.
Oral Info MP
Cette épreuve porte sur l’ensemble du programme de l’Option Informatique de la filière MPSI/MP. Elle peut comporter des questions de programmation en OCaml.
Oral Info MPI
Cette épreuve porte sur l’ensemble du programme en Informatique de la filière MP2I/MPI. Elle peut comporter des questions de programmation en OCaml ou en C.
TP Algo MP
Cette épreuve porte sur le programme de l’Option Informatique de la filière MPSI/MP. La programmation se fait en OCaml ou en Python, au choix du candidat. L’objectif de cette épreuve est d’évaluer les capacités des candidats à mettre en œuvre la chaîne complète de résolution d’un problème informatique : analyse des spécifications abstraites, conception d’un algorithme et choix des structures de données, évaluation de sa complexité (coût en temps et en mémoire), programmation sur machine en OCaml, test des programmes sur des petites valeurs des paramètres, et exécution sur des valeurs précises des paramètres. À la fois algorithmique et pratique, cette épreuve est donc transversale et permet de tester la maîtrise du candidat sur la résolution concrète d’un problème informatique.
TP Algo MPI
Cette épreuve porte sur le programme en Informatique de la filière MP2I/MPI. La programmation se fait se fait en OCaml et en C. L’objectif de cette épreuve est d’évaluer les capacités des candidats à mettre en œuvre la chaîne complète de résolution d’un problème informatique : analyse des spécifications abstraites, conception d’un algorithme et choix des structures de données, évaluation de sa complexité (coût en temps et en mémoire), programmation sur machine en OCaml et C, test des programmes sur des petites valeurs des paramètres, et exécution sur des valeurs précises des paramètres. À la fois algorithmique et pratique, cette épreuve est donc transversale et permet de tester la maîtrise du candidat sur la résolution concrète d’un problème informatique.

L’inscription au concours CPGE se fait sur le site du SCEI. Le site banques-ecoles.fr, maintenu par l’ENS Lyon, fournit de nombreux documents sur ces concours, dont les annales des sujets posés les années précédentes. Un sujet 0 de l’épreuve Info C, dont la première occurrence aura lieu en 2023, sera bientôt disponible sur ce site également.

Second concours

L’ENS Lyon offre un second concours pour l’entrée en première année d’école à destination des étudiant(e)s niveau L2 ou L3 dans une Université en France. La scolarité dure 4 ans.

L’ENS Paris-Saclay et l’ENS Rennes offrent un second concours pour l’entrée en deuxième année d’école (cycle Master) à destination des étudiant(e)s niveau L3 ou M1 dans une Université en France. La scolarité dure 3 ans.

Les étudiant(e)s intégrant une ENS via le second concours ont le statut de normalien(ne)s élèves.

Les détails sont sur les sites respectifs de ces trois écoles :

Concours sur dossier

Les 4 ENS ont une voie d’admission sur dossier et entretiens, principalement destinée aux étudiant(e)s niveau L2 ou L3 dans une Université en France, mais également ouverte aux étudiant(e)s de classe préparatoire MP ou MPI ainsi qu’aux étudiant(e)s faisant leurs études hors de France.

Les étudiant(e)s intégrant une ENS via le concours sur dossier ont le statut de normalien(ne)s étudiant(e)s, la scolarité dure 3 ou 4 ans suivant les écoles.

Les dates limites, la procédure d’admission, le contenu des dossiers et le type d’entretien diffèrent entre les écoles, voir les détails ci-dessous :

Sélection internationale

L’ENS Paris dispose d’un mode d’admission spécial pour les étudiants faisant leurs études hors de France, la Sélection internationale. Pour plus de détails, voir le site dédié.

Les étudiant(e)s intégrant l’ENS Paris via la sélection internationale ont le statut de normalien(ne)s SI, la scolarité dure 3 ans.

Cursus en informatique dans les ENS

La formation en informatique dans les 4 ENS est organisée de manière très semblable. Schématiquement, elle a lieu comme suit :

Première année (L3)
Pendant la première année, les normalien(ne)s suivent une formation généraliste leur permettant de découvrir un grand nombre de domaines différents de la science informatique. La première année se termine par un stage de recherche, d’environ 8 semaines, dans un laboratoire le plus souvent en France, qui est la première vraie expérience de recherche des étudiant(e)s. En fin de première année, les étudiant(e)s valident un diplôme de Licence. Il est possible dans les 4 écoles, pour les étudiants qui le souhaitent et ont les prérequis en mathématiques, de suivre un cursus pendant la première année combinant études en mathématiques et en informatique.
Deuxième année (M1)
La deuxième année inclut des cours de Master qui complètent une formation généraliste dans la science informatique. La deuxième moitié de l’année est en général consacrée à un stage long de recherche à l’étranger.
Troisième année (M2)
La spécialisation vers un domaine précis de l’informatique commence à proprement parler en M2, avec le choix d’un programme de M2. Cela peut-être les M2 co-habilités par chacune des ENS (le M2 en informatique de l’ENS Lyon, le MPRI à Paris et Paris-Saclay, IASD à Paris, le MVA à Paris-Saclay, le Master SIF à Rennes), ou un autre M2 ailleurs en France (ou éventuellement à l’étranger) qui permet une autre spécialisation. L’année de M2 inclut un stage long de recherche dans un laboratoire, qui peut parfois se poursuivre par une thèse de doctorat dans la même équipe.
Année supplémentaire
Les normalien(ne)s ayant une formation de 4 ans (ou ceux ayant une formation de 3 ans mais commençant au niveau M1) ont une année supplémentaire de scolarité. Cette année peut être utilisée pour faire une autre formation (par exemple, L3 d’une autre discipline scientifique, M2 dans un autre domaine de l’informatique), pour faire des stages de recherche en lien ou non avec un projet de thèse de doctorat, ou pour préparer l’agrégation d’informatique pour les normalien(ne)s se destinant à l’enseignement.
Et aussi…
Les normalien(ne)s ont également la possibilité d’interrompre leur scolarité (souvent entre le M1 et le M2, ou après le M2) pour 6 mois ou un an pour effectuer des stages de recherche supplémentaires, acquérir une expérience en entreprise ou milieu associatif, faire une formation complémentaire dans un autre domaine, etc. Les normalien(ne)s sont également encouragé(e)s tout au long de leur scolarité à suivre des cours dispensés par les autres départements de leur école, pour étendre leur culture scientifique.
Après l’ENS
La majorité des normalien(ne)s choisit de poursuivre leur formation par la recherche par une thèse de doctorat en 3 ans, financée soit par une allocation spécifique réservée aux normalien(ne)s, soit directement par un laboratoire de recherche. Les normalien(ne)s peuvent s’orienter vers l’enseignement supérieur et la recherche publique ; vers l’enseignement dans le secondaire et en classe préparatoire ; vers des postes de recherche, recherche et développement ou d’ingénierie dans l’industrie ; ou encore vers l’administration publique.

Vous pouvez aussi consulter les informations sur la formation en informatique dans chacune des 4 ENS :

Contacts

Pour des renseignements supplémentaires, vous pouvez contacter les enseignants-chercheurs en charge de l’informatique au concours des 4 ENS :